Sonography

Qu’entend-on par là ?
L’échographie ou la sonographie est une méthode sans rayons et, par là même, sans impact nocif qui permet de représenter les organes internes, les tendons, les muscles et l’œil. Des images des organes de l’intérieur du corps sont générées en temps réel à l’aide d’ondes acoustiques. L’examen n’est pas douloureux pour le patient. Il peut en général être effectué à l’état éveillé et en présence de la personne de référence.

Champs d’application :

Les ultrasons sont fréquemment utilisés dans l’échocardiographie. Il s’agit d’un examen du cœur et de la fonction cardiaque. L’examen permet d’évaluer le cœur battant « en pleine action ». Il représente la circulation du sang entre les différents compartiments du cœur (ventricules, oreillettes) et les vaisseaux et peut reproduire avec fiabilité par exemple de minimes insuffisances d’étanchéité des valves cardiaques. On utilise pour ce faire également des procédés Doppler. Le doppler couleur représente en couleur le sens de la circulation du sang. Si le sang circule dans le mauvais sens (par exemple en cas d’insuffisance d’étanchéité des valves cardiaques), on le voit au motif couleur en conséquence. Les méthodes dites par contraste permettent de bien représenter et évaluer les malformations telles qu’un trou dans le septum (communication interventriculaire, communication inter auriculaire).

Les épanchements péricardiques sont des cas d’extrême urgence chez nos patients. L’échographie permet non seulement de les détecter mais aussi d’effectuer aussitôt une ponction (enlèvement du liquide) sous contrôle visuel. L’ECG (échocardiogramme) réalisé pendant l’examen permet de détecter rapidement un rythme cardiaque irrégulier.

La détermination de la tension artérielle fait également partie d’un examen cardiaque.
 

L’échographie abdominale est un autre domaine de la sonographie.
Gestations : comme chez l’homme, il est possible d’évaluer l’évolution de l’embryon chez le chien, le chat, le lapin et le cobaye. On voit rapidement si un petit se développe. Après quelques jours, voire quelques semaines (en fonction de l’espèce animale), on peut détecter le rythme cardiaque des chiots/petits et estimer par exemple, à l’aide de la vitesse de battement du cœur, si une césarienne doit être réalisée en urgence. Cette méthode est moins apte à déterminer le nombre de chiots.

Organes internes : l’échographie permet de représenter sans douleur et avec ménagement tous les organes abdominaux. L’échographie est particulièrement utile pour évaluer les maladies tumorales et pour estimer le stade du cancer. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de diagnostic.

Vessie : il est possible de diagnostiquer des cystites ou des calculs de la vessie.

Reins : l’échographie permet d’obtenir des informations importantes sur les inflammations rénales (néphrite), la stase urinaire, les calculs rénaux ou une insuffisance rénale.

Glandes surrénales : en présence de certaines maladies hormonales (par ex. le syndrome de Cushing), les glandes surrénales changent d’aspect.

Rate : la rate joue un rôle important dans le diagnostic du cancer.

Foie : le foie doit également faire l’objet d’un examen critique en présence d’un cancer, car la probabilité d’y trouver des métastases est élevée.

Appareil gastro-intestinal : les inflammations, les ulcères de l’estomac, l’occlusion intestinale (iléus) ne sont que quelques exemples de diagnostics pouvant être établis grâce à l’échographie.

Échographie orthopédique :

L’évaluation des tendons, des ligaments et des articulations par l'intermédiaire de l’échographie se fait en douceur et est très précise. Le tendon du biceps (tendon du muscle du haut du bras) peut s’enflammer et entraîner des boitements accompagnés de douleurs. Cette maladie peut être diagnostiquée de manière fiable grâce à l’échographie.

En cas de tendinites, il est possible de bien évaluer le processus de guérison et d’intervenir à un stade précoce en cas de complications ou de risques pour la santé.

Échographie oculaire :

L’échographie de l’œil permet non seulement d’avoir une vue de l’œil proprement dite, mais aussi derrière l’œil. Si, du fait d’une opacification du cristallin ou pour une autre raison, le vétérinaire ne peut pas ausculter l’œil en profondeur, il peut avoir recours à l’échographie. L’échographie permet de représenter sous forme d’images des luxations du cristallin (basculement du cristallin), des décollements de la rétine, des tumeurs du nerf optique, etc. 

Pour pouvoir appliquer la meilleure forme de traitement possible, il faut fréquemment analyser les tissus. À la suite d’opérations, les points de suture sur le ventre doivent être surveillés. Les animaux doivent parfois porter des collerettes pour éviter qu’ils ne lèchent leurs plaies. L’échographie permet de prélever des échantillons de tissu à partir des organes et de les analyser en minimisant autant que possible le risque. Pour les aspirations à l’aiguille fine (des échantillons sont prélevés avec une petite aiguille, un peu comme pour une prise de sang), les patients n’ont pas besoin d’anesthésie ou d’analgésiques.

Les biopsies sont des échantillons de tissu de plus grande taille. Ces examens doivent être réalisés lorsque les résultats ne sont pas clairs. Pour pouvoir réaliser une biopsie, il faut que le patient soit endormi, mais une anesthésie de très courte durée suffit et aucune suture n'est nécessaire.

Les images obtenues sont enregistrées et archivées de sorte que les mesures, entre autres puissent être comparées lors du suivi des patients.

Vos Correspondants

Dr. med. vet.
Lisa Hausmann

Dr. med. vet.
Kerstin Lahnstein

Veterinarian
Monika Rieger

Veterinarian
Kristin Rolinger

© Tierklinik Elversberg 2020 | motifs des photos: Tierklinik Elversberg, shutterstock